Biographie

Françoise conte depuis belle lurette. Ses godasses de conteuse l’ont fait voyager au Québec, bien sûr, mais aussi en Nouvelle-Écosse, en France, en Roumanie, en Arménie et en Suède. Ses souliers l’ont d’abord menée par les sentiers du théâtre (comédienne et co-directrice du Théâtre du Mitan ), puis du clown et finalement du conte, la voie qu’elle préfère. Tout a débuté par une rencontre marquante, celle de M. Jean Laporte, vieux conteur-né, dans un petit village du Sud de la France. C’est lui qui lui a ouvert toutes grandes « les portes » des contes. Ce fut pour elle le coup de foudre.

Elle a dans ses bagages plus de 300 spectacles donnés soit dans différents festivals, soit dans des grandes ou des petites salles, d’abord avec la Marie-Conteuse, puis maintenant le plus souvent, en solo. Ses personnages, souvent conjugués au féminin, viennent de son imagination ou sont puisés dans la tradition. Rieurs, énergiques ou vulnérables, ils sont de fameux bons compagnons de voyage !

Elle a eu le privilège de recevoir deux subventions du CALQ pour ses spectacles solos « Une p’tite odeur de grillé ! » (CALQ-CRÉ 2013) et « Esther » (CALQ, 2015) et une résidence de conteurs pour le spectacle « Cœrs piégés »- mars 2019 (CALQ-RCQ et Fred Pellerin 2018). Françoise a reçu plusieurs prix et distinctions : finaliste pour le prix Reconnaissance de la culture 2014, MRC Marguerite D’Youville. Premier prix, catégorie Conteurs professionnels au concours d’écriture de contes (Maison Chénier-Sauvé, Saint-Eustache) et finaliste au concours de la Relève, La poule noire » (3ème/24 conteurs), Festival de contes Bouche à oreilles, 2005.

Elle a été l’instigatrice et l’organisatrice d’événements de contes qui ont connu un grand succès dans sa région, De l’oreille à la bouche avec 11 conteurs et conteuses (automne 2012) et le spectacle Tout yeux, tout oreilles !  en 2013, en associant des conteurs et des artistes-peintres de la Montérégie. De plus, elle participe activement à « La Grande virée des semeurs de contes » depuis son tout début (de sept. 2013 à aujourd’hui), une grande randonnée de pas « contés » de Montréal jusqu’en Gaspésie avec sept autres conteurs et conteuses, semant leurs contes tous les soirs pendant 10 jours. Elle fait partie du CA des Semeurs de contes depuis 2014.

Pour peaufiner son art, Françoise a suivi plusieurs formations en conte. En voici quelques-unes : Théâtre de la Pire Espèce, Martin Mercier (Centre de création scénique), Michel Hindenoch, Myriam Pellicane, Marc Aubaret, Luigi Rigagnese, Alberto Garcia Sanchez, Alexis Roy, Michel Faubert, Charles Quimbert, Marie-Claire Séguin (chant)…

Ce qu’ils en disent…

Françoise Crête est une conteuse de talent : sa formation de comédienne, son sens de la musique et une mise en scène adaptée à la narration du conte créent un nouvel espace-temps où les éléments archétypaux des contes traditionnels se mêlent à la réalité du Québec d’aujourd’hui. À l’Institut français de Cluj (Roumanie), l’échange autour des contes de Roumanie  a séduit tous les participants. Ainsi peut se vivre en vérité la francophonie…

Claire Bressolette, Institut français de Cluj, Roumanie, 28 nov. 2014

Quelle chance d’avoir invité Françoise Crête au Festival OFF 2013 de Vassivière, en France. En un accent et un sourire… le lac de Vassivière était au Québec. Avec beaucoup de malice et de professionnalisme, Françoise nous fait partager ses histoires à l’aide d’une très belle langue et de mots choisis… C’est avec brio que Françoise a ouvert la semaine du Festival OFF de Vassivière.

Michèle Carayre, programmatrice, Festival OFF, Paroles de conteurs 2013, France

«[…] le personnage d’Esther prend littéralement vie sous les yeux des spectateurs et le public suit avec beaucoup de plaisir et d’empathie les péripéties de cette jeune fille vêtue d’habits d’homme […] Françoise Crête raconte avec talent et passion […]. La magie du conte opère à plein, en s’appuyant sur le théâtre d’objets et sur la musique ».  Journal Le Monde, Paris, Cristina Marino, 26 oct. 2016

Cristina Marino

« Les spectateurs sont tombés sous le charme de la Québécoise accompagnée avec talent par François Barbeau, violoniste et guitariste […] ESTHER retrace les pérégrinations d’une jeune fille juive éprise de liberté, qui se travestit en jeune garçon […] en l’an 1738.  Journal Ouest France, Éd. Pontivy, Marie-Frédérique Brembor, 19 oct. 2016

Marie-Frederic Brambord, critique au Journal France Ouest, Journal France Ouest, édition Pontivy

Un spectacle inspirant, deux artistes complices et en parfaite symbiose. Merci pour ce précieux moment, cette belle envolée dans ton imaginaire. Merci encore, ce fut magique !

Julie Boivin, directrice du CLAC-Mitis
[…] sous le charme de cette parole enivrante, je n’ai pas souvenance d’avoir été témoin d’un auditoire autant attentif que nombreux dans les neuf dernières années d’existence du Cercle. Longue vie au spectacle « Une p’tite odeur de grillé » et à la conteuse !

Robert Payant pour le Cercle des conteurs du Haut-Saint-Laurent

Un spectacle fortement construit, qui se tient du début à la fin grâce à la présence magnétique de Françoise Crête et à la complicité qu’elle établit naturellement avec son public réjoui, intégrant les réactions de la salle …

Michel Vaïs, critique de théâtre